Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Regroupement des poètes Haïtiens Engagés a appris avec une grande tristesse la disparition du professeur-poète Claude Pierre. Il présente ses sincères condoléances aux parents, amis  et à l’Académie créole dont il fut membre. Le poète Claude Pierre a préfacé  le Recueil Collectif « Paix et Respect pour Haïti » 1ère République Noire du Monde… Un Hommage aux victimes Haïtiennes en République Dominicaine…

Le Regroupement salue le depart de cet éminent homme de lettres  et présente ci-dessous sa Biographie.

QUE SON ÂME REPOSE EN PAIX !

Pour le Regroupement:

Marie Andrée  Etienne, Mireille B. Lherisson, Serge H. Moise, Rev. Père Frantz Grandoit

……………………………………………………………

VIE ET OEUVRES DE Claude PIERRE  (1941-2017)

Biographie

Claude C. Pierre est né le 28 février 1941 à Corail  dans la Grande Anse, dans le sud-ouest d’Haïti. Il fait ses études primaires chez les Frères de l’Instruction chrétienne à Jérémie, ses études secondaires (jusqu’aux humanités gréco-latines) au Collège Saint Louis à Jérémie et ses études terminales au Lycée Alexandre Pétion à Port-au-Prince. Il obtient en 1965 un certificat en enseignement secondaire, lettres et sciences sociales de l’Institut Français d’Haïti à Port-au-Prince et en 1968, un diplôme d’études supérieures en Affaires Internationales de l’École Nationale des Hautes Études Internationales (Port-au-Prince). De 1968 à 1970, il enseigne au niveau secondaire à Port-au-Prince. Il quitte Haïti pour le Canada en 1970 où il poursuit des études en littérature et linguistique, d’abord à l’Université Laval à Québec et, par la suite, jusqu’au niveau du doctorat à l’Université d’Ottawa. En 1978, il obtient son certificat en sciences de l’éducation (didactique et curriculum) de l’Université du Québec à Hull. En 1984, il fait des études (niveau maîtrise) en sciences politiques à l’Université d’Ottawa. Entre 1974 et 1986, Claude Pierre est professeur de lettres à la Commission scolaire régionale de l’Outaouais (École Secondaire et Polyvalente).  Il occupe ensuite les postes de professeur de lettres à la Commission scolaire régionale de l’Outaouais (École Secondaire et Polyvalente), et d’assistant de recherche et de professeur à l’Université d’Ottawa. Il a vécu au Québec pendant dix-sept ans, puis est retourné en Haïti où il a fait de la recherche, enseigné à l’Université d’État  la méthodologie et la sémiotique, notamment à l’Ecole Nationale des Arts. De 1988 à 1996, Pierre est éducateur spécialiste en curriculum, conseiller en édition et responsable d’un programme en éducation pour la santé à Cité Soleil.  Puis il s’est consacré à l’alphabétisation et à l’éducation des adultes.

Sa poésie prend appui sur les particularités d’Haïti (ses beautés mystérieuses, ses contrastes, sa sérénité, sa violence, sans oublier les dérives de l’Occident, son opulence et ses nuisances) pour révéler des travers humains et les surprises que réserve la vie.

Œuvres poétiques

Préface  du Recueil Collectif : Paix et Respect pour Haïti, 1ere République Noire du Monde

du Regroupement des Poètes Haïtiens Engagés

  • Le dit du lierre, Éditions Zémès (2006)
  • Débris d’épopée…, Éditions David (2004)
  • Le voyage inventé, Éditions Pleine Plage (1998)
  • C’est un grand arbre qui nous unit, coécrit avec Jean-Guy Paquin, VLB Éditeur (1988)
  • Le coup de l’étrier, Éditions du Vermillon (1986) Prix LeDroit, Prix de Poésie de l’Alliance Française 1987
  • Crues, Éditions du Vermillon (1985)
  • À haute voix et à genoux, Éditions du Vermillon (1981)
  • Tourne ma toupie, suivi d’œil, Éditions Naaman (1974)

Poésie parue dans des revues:

·         Poèmes dans Co-Incidences (Université d’Ottawa) 3.4 (octobre-novembre 1974).

·         « Puis surgit elle ». Mot pour Mot. 12 (octobre 1983): 30.

·         « Déhiscence ». Huit poèmes Infiniment (recueil collectif). Avec une gravure de Vincent Théberge. Sainte Cécile de Masham: Collectif le groupe sept plus un, 1983; poème repris dans un livre d’artiste, sérigraphie de Marie-Jeanne Musiol.

·         « Liberté ». L’Apropos 1.1 (1983): 16; « Le Noyé ». L’Apropos 2.1 (1984): 15.

·         « Magnétiseur et Somnambule ». Point Barre (Rose Hill, Maurice) 3 (2007): 19-20.

·         Le poète a également collaboré aux revues : BLACK IChemins Critiques

  • Coucou rouge, suivi de Charlemagne Péralte, Studio Abeille (1973)
  • Huit poèmes infiniment, collectif, Prix littéraire de l’Outaouais 1984

« Il voulait faire de sa vie une épopée et il a inventé le « voyage » qui conduit, dans l’union qui fait la force, au rendez-vous de l’arbre de la vie. Entre coucous rouges et révoltes à haute voix, il a tourné rageusement comme une toupie dans les ruelles de l’espoir. Désormais, après avoir mis le pied à l’étrier dans les aventures de la subversion, il progresse lentement vers l’infini comme le lierre qui ne meurt jamais ».

Michel Frantz Grandoit, Académicien

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>